lundi 20 juillet 2015

Qu'elle soit elle

"Qu'elle aime aussi ses inquiétudes, c'est une qualité que j'ai. Sans fausse modestie aucune, une que je voudrais qu'elle ait" (Qu'elle soit elle, Jean-Jacques Goldman)

Les vacances. Le soleil. Le repos. 
C'est aussi le moment de faire un arrêt sur images. De voir les zèbres en continu et les regarder grandir sereinement. 

C'est aussi le moment, pour moi, de me rendre compte que, comme le dit mon expression préférée, les chiens ne font pas des chats...

Mes grands zèbres me rappellent des bribes de l'adolescent que j'étais. Je me retrouve dans certains aspects de leur personnalité ou de leur caractère. Dans la complicité entre nous aussi. Je retrouve aussi (beaucoup) du caractère de Mme Calaf' , des aspects de personnalité que j'ai aimé et aime chez elle. Comme si je pouvais déjà voir poindre l'adulte qui sommeille en eux et arrivera, j'en ai peur, beaucoup trop vite à mon goût. 
J'imagine que mes parents ont dû vivre des moments similaires. 

La dernière zébrette ne tient pas en place. Elle a besoin d'avoir l'esprit occupé. Comme je le dis à Mme Calaf' , elle a besoin d'être nourrie en permanence. Pas d'alimentation physique (quoique je pense qu'elle aimerait beaucoup avoir des bonbons à disposition en continu) mais de nourriture intellectuelle. 
Besoin de comprendre les choses. Besoin de savoir comment cela fonctionne. 
Besoin aussi d'avoir raison. Pas méchamment. Juste pour ne pas avoir tort, pour ne pas s'être trompée. Être infaillible pour ne pas décevoir. Avoir raison pour qu'on soit fier d'elle. 

"On voudrait bien qu'ils soient à notre image. On voudrait bien qu'ils soient un autre soi" (Qu'elle soit elle, Jean-Jacques Goldman)

Je me vois enfant. Elle est moi. 
Non elle est elle, mais nous avons un caractère tellement semblable. 
C'est une hyperactive en puissance. 
Elle a oublié d'être bête, mais se met une pression terrible. Elle veut bien faire. L'erreur ne fait pas partie de ses objectifs, encore moins de ses tolérances. 
J'ai un peu peur de trop bien connaître ce qui l'attend. 
Les doutes, les incertitudes, la pression, l'angoisse de performance..
J'aurais envie qu'elle apprenne à se détendre et ne pas avoir envie de vieillir trop vite. Qu'elle ne se dise pas qu'être adulte ça doit vraiment être génial alors qu'elle n'a que 7 ans. 
J'aurais envie de lui éviter cela, comme j'aurais envie que mes trois zèbres soient toujours heureux et en bonne santé. 

Mais quand on a la chance de pouvoir donner la vie, c'est pour laisser la chance à celui qui l'obtient de vivre la sienne. 
Alors, je vais juste tenter de la canaliser. De lui transmettre mon optimisme, comme Mme et moi l'avons transmis aux deux grands. 

"Que ça continue même après la page, mais qu'elle soit elle, et le mieux qu'elle pourra" (Qu'elle soit elle, Jean-Jacques Goldman)

Ma petite rêveuse. 
Mes trois zèbres. 
Les vacances en famille. 
Je vous aime. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire